bouturage
imgp2059
imgp2065
p1040017

Comment stabiliser les berges grâce à une végétation adaptée ?

mardi 1 mars 2011
Le mercredi 25 novembre 2009, le SMIVAL, le syndicat mixte interdépartemental de la vallée de la Lèze, a organisé la visite de deux chantiers de bouturage à Lézat sur Lèze et à Beaumont sur Lèze. Quatorze personnes, riverains, élus, ont ainsi pu découvrir la technique du bouturage et son intérêt en bord de rivière.

Le SMIVAL assure en effet l’entretien de la végétation des bords de Lèze. Cependant il faut aussi que la végétation soit équilibrée pour améliorer la biodiversité et limiter les érosions de berges. Certaines essences sont plus adaptées que d'autres pour améliorer la stabilité des berges. Des végétaux à enracinement superficiel comme les peupliers, les robiniers faux-acacias, les résineux ou les bambous ne sont pas adaptés en bord de rivière, et peuvent même aggraver les phénomènes d’érosion, en emportant une grande partie des berges avec eux lorsqu’ils tombent. Il faut leur préférer des arbres dont le milieu de vie naturel est la rivière et dont le système racinaire est développé, comme les aulnes, les saules, ou les frênes. A titre d’exemple, un aulne adulte, protège six mètres de berges.

L’objectif des travaux réalisés sur les deux sites, est de contribuer à la stabilisation de 42 mètres de berges, subissant des phénomènes d’érosion, grâce à la plantation de boutures de saules et d’aulne. Environ 350 boutures ont été plantées lors de ces chantiers.

Grâce à ces chantiers témoins, le SMIVAL souhaite montrer à chaque riverain ce qu’il peut facilement faire pour renforcer la stabilité des berges.