La Lèze sort de son lit pour investir sa plaine inondable
La Lèze sort de son lit pour investir sa plaine inondable

Crue du 25 janvier dans la vallée de la Lèze : retour d'expérience

samedi 25 janvier 2014
Samedi 25 janvier au petit matin, la Lèze est sortie de son lit. Avec des sols déjà saturés d’eau, le niveau de la nappe phréatique élevé et les précipitations annoncées pour le début du week end, le risque était attendu. Le service de prévision des crues a lancé une alerte de niveau jaune dès jeudi 23 après midi, requalifiée en orange dans la matinée du vendredi 24 ce qui signifie des dommages probables aux premiers enjeux.

Les élus de la vallée ont déclenché leurs plans communaux de sauvegarde et ont alerté les particuliers et entreprises riverains les plus exposés, coupé la circulation sur les routes inondées et assuré la veille nécessaire. Les services de secours et gestionnaires de voirie étaient également sur le terrain.

Le bassin de la Lèze a fortement réagi aux pluies de la nuit jusqu’à atteindre 3,67 m au Fossat à 5h30, au dessus du niveau de la crue de 2003 mais heureusement encore loin des niveaux de 1977 et 2000. A Lézat, la Lèze est montée à 6,29 m et elle est demeurée à ce niveau durant toute la matinée. En de multiples endroits, la Lèze est sortie de son lit mineur pour s'épancher dans le fond de vallée, inondant de nombreuses parcelles agricoles et la zone industrielle de Lachet à Lézat sur Lèze.

Cet épisode rappelle une fois encore la sensibilité de la vallée aux inondations. Les dernières grandes crues dommageables se sont en effet produites en 1875, 1932, 1952, 1977, 2000, 2007.

Pour limiter l'impact de ces crues, le SMIVAL assure l’entretien régulier des berges de la Lèze et replante des haies sur tout le bassin pour retenir les ruissellements. Des travaux d'aménagement sont également prévus : à Lézat le recalibrage du principal fossé de la zone industrielle de Lachet est actuellement en cours, ainsi que l'endiguement d'un des bâtiments industriels. Pour réduire l'exposition de la vallée aux inondations, ces réalisations en appellent d'autres, qui doivent se mettre en place que dans le cadre d'une solidarité à l'échelle de la vallée.

Il est rappelé que chacun doit se tenir informé de l’évolution des crues et adopter les bons comportements : ne pas franchir les panneaux « route barrée », ne pas s’engager sur une route inondée, consulter les niveaux d’eau sur le site Internet www.vigicrues.gouv.fr ou par téléphone au 0820 100 110 (0,12 €/min, taper 330 pour la station du Fossat ou 328 pour celle de Pailhès).