coupe-renouee-confluence-jacquart-leze

La lutte contre la renouée engagée à Artigat

jeudi 7 juillet 2016

Depuis début juin, le SMIVAL s’est engagé dans un programme de lutte contre la renouée asiatique, plante envahissante qui se développe sur les berges, en particulier au bord du Jacquart et de la Lèze à Artigat au niveau du camping municipal.

Cette espèce exotique, fréquemment localisée en bord de cours d’eau, a des effets néfastes sur la qualité des milieux aquatiques. En formant des massifs très denses qui étouffent la végétation des berges, la renouée empêche le développement d’une ripisylve adaptée, provoque une homogénéisation des habitats disponibles pour la faune, limite l’accès aux berges, et gêne les activités qui s’organisent en bord de cours d’eau (promenade, pêche, baignade, détente,...). Cette espèce se développe très rapidement (50 cm en deux semaines !), il est donc nécessaire de la réguler pour favoriser le développement d’une végétation locale et diversifiée au bord de nos rivières.

La méthode retenue consiste à couper régulièrement les tiges de renouée, de façon à épuiser la plante en l’obligeant à puiser dans les réserves qu’elle stocke dans une tige souterraine appelée rhizome, et qui lui confère son fort pouvoir proliférant. Si la méthode est fastidieuse, elle est préférée à un arrachage des plantules afin d’éviter toute propagation de l’espèce, à qui 7 grammes de rhizome sont suffisants pour faire repartir une plante !

Armés de sécateurs et d’huile de coude, les agents du SMIVAL procèdent à deux coupes mensuelles de juin à octobre, avant que des travaux de plantations ne soient réalisés cet hiver pour concurrencer la renouée. Depuis le début de l’opération, plus de 2 500 plants ont ainsi été coupés.

coupe renouee confluence jacquart leze

Les agents du SMIVAL en action

rhizome de renouee tige de renouee

Reconnaître la renouée asiatique