Communiqué de presse : L'État confirme son soutien au PAPI Lèze

samedi 1 décembre 2012
Dans l’édition du 11 juillet, l’Association des Sinistrés de la Lèze s’est indignée des perspectives du Programme d’Actions de Prévention des Inondations engagé par le Syndicat de la Vallée de la Lèze (SMIVAL) depuis 2006. Le SMIVAL comprend ces inquiétudes et tient à rappeler les points suivants.

Le SMIVAL a reçu l’appui de l’État, de l’Agence de l’Eau Adour Garonne, de la Région Midi Pyrénées et des Départements d’Ariège et de Haute Garonne, pour la réalisation d’un Programme de Prévention des Inondations dont l’enveloppe globale a été fixée à 6,3 millions d’euros.

Depuis le début, les élus du SMIVAL se sont prononcés en faveur d’aménagements collectifs, répartis d’amont en aval de la vallée, au bénéfice de l’ensemble de ses habitants (haies brise crue, casiers écrêteurs, digues de protection). La réalisation de ce programme demande un travail de fond long et exigeant, afin de préciser la pertinence et la faisabilité des aménagements envisagés. Mais aujourd’hui les coûts des investissements sont largement revus à la hausse du fait de la précision des projets, de l’augmentation générale des coûts de travaux et de la nécessaire prise en compte de nouvelles mesures de sécurité.

Confirmant son soutien au SMIVAL, l’État l’invite à trouver une solution technique réalisable avec les financements consentis. Attachés à la philosophie initiale du programme, les élus vont proposer pour les 5 ans à venir un programme de travaux, revu en fonction des investissements nécessaires et privilégiant les protections collectives et la solidarité amont aval dans la vallée. Cependant la réalisation d’un programme ambitieux à long terme nécessitera de revoir le budget global à la hausse.

A l’heure des choix stratégiques pour la protection contre les inondations de la Lèze, les élus du SMIVAL comptent sur le soutien de l’ensemble de leurs partenaires pour la réalisation de ces travaux à partir de 2012 et au-delà envisager d’améliorer encore la prévention des inondations dans la vallée.