Le Président du SMIVAL, Jean-Jacques MARTINEZ, et le Maire d'Artigat, François VANDERSTRAETEN (2e et 3e gauche) font le point sur les travaux à réaliser
Le Président du SMIVAL, Jean-Jacques MARTINEZ, et le Maire d'Artigat, François VANDERSTRAETEN (2e et 3e gauche) font le point sur les travaux à réaliser

Le SMIVAL aménage le ruisseau du Jacquart

mardi 5 avril 2016
Le bassin versant de la Lèze est sensible aux inondations par débordement de cours d’eau et par le ruissellement provenant des petits bassins versants. Le village d’Artigat, particulièrement exposé à ces risques d’inondation, a notamment été sinistré lors des épisodes orageux qui se sont produits en mai et juin 2007. Le ruisseau du Jacquart, affluent de la Lèze, a ainsi débordé et inondé 30 à 35 habitations situées à l’aval. Des érosions de berge se sont également produites au niveau de la rue communale du Pont et à proximité d’une habitation, menaçant à terme ces enjeux.

Le SMIVAL, impliqué depuis plusieurs années dans la réduction du risque d’inondation, travaille avec la municipalité d’Artigat pour la création d’une noue de décharge (fossé large et peu profond) sur le ruisseau du Jacquart. Cet aménagement consiste à répartir le débit de crue entre le lit naturel du ruisseau et la noue, de façon à limiter le débordement lors d’épisodes pluvieux intenses, améliorer les écoulements vers la Lèze et réduire la pression érosive au niveau des berges du ruisseau. Ces travaux seront complétés par des confortements de berge en génie végétal appelés tunages, ainsi que par des plantations de saules destinées à favoriser la diversité de la végétation et améliorer la stabilité des berges.

L’obtention de l’arrêté préfectoral déclarant l’opération d’intérêt général le 17 mars dernier a permis d’organiser une réunion de démarrage des travaux qui s’est tenue sur site le 4 avril. L’occasion pour Jean-Jacques MARTINEZ, Président du SMIVAL, et François VANDERSTRAETEN, Maire d’Artigat, de rappeler l’importance de cette opération pour le bourg d’Artigat sinistré à plusieurs reprises par les crues de la Lèze et du Jacquart. Les travaux de création de la noue, confiés à l’entreprise Naudin et Fils et supervisés par le bureau d’études Naldeo, devraient débuter d’ici quelques semaines pour une durée d’un mois.