La géographie du bassin

bvhydrogeo
Topographie et hydrographie du bassin versant :

La vallée de la Lèze est située entre la vallée de la Garonne à l’ouest, et celle de l’Ariège à l’est. Le bassin versant de la Lèze est étroit et s’étire sur 52 km, depuis de massif du Plantaurel au sud, à la plaine de l'Ariège au nord. Il couvre 350 km², pour une altitude variant de 700 à 160 mètres. Il est caractérisé par un fort relief collinaire, les coteaux, qui encadrent le fond de vallée plat où coule la Lèze.

La Lèze prend sa source à 540 mètres d'altitude, en amont du lac de Mondély sur la commune de Labastide de Sérou, et se jette dans l’Ariège au niveau de Labarthe sur Lèze. Elle compte plus de 40 affluents qui drainent de petits sous bassins versants de quelques kilomètres carrés.




La vallée de la Lèze se partage en trois secteurs différents :

  • La partie le plus en amont, située entre 300 et 500 mètres d’altitude, est aujourd’hui en grande partie noyée par la retenue de Mondély. A l’aval du lac, la Lèze est un petit torrent de montagne qui serpente entre les arbres. Au Pas du Roc, elle s’élargit pour devenir une petite rivière mais conserve sa dynamique vive et continue de charrier galets et petites pierres (c’est ce que l’on appelle un transport solide grossier).

  • Entre Pailhès et Lagardelle sur Lèze, la vallée de la Lèze s’élargit. La Lèze change dès l’aval de Pailhès : sa pente est plus faible, et les matériaux qu’elle transporte sont de plus en plus fins. Dans la plaine, son lit commence à suivre des méandres. Il est bordé de bourrelets de rive très nets, dominants la plaine inondable si bien que fréquemment des couloirs latéraux se forment entre le lit mineur et le bas des coteaux. En crue, ces couloirs latéraux deviennent de vrais chenaux que la Lèze emprunte comme canal secondaire. De nombreux affluent rejoignent la Lèze dans cette partie de la vallée, le plus important étant le Latou avec 17,2 km de long pour un bassin versant de près de 40 km².

  • A l’aval de Lagardelle sur Lèze et jusqu’à la confluence avec l’Ariège, la pente devient très faible et le lit forme un cône alluvial (en jaune sur la carte).

Caractéristiques géologiques et géomorphologiques du bassin:

Le massif du Plantaurel dans lequel la Lèze prend naissance fait partie du piémont calcaire des Pyrénées (dans les séries jurassiques). La partie supérieure du bassin de la Lèze se caractérise par une alternance de crêtes et de chaînons calcaires orientés parallèlement à l’axe des Pyrénées auxquelles ils se rattachent.

Les reliefs sont souvent dissymétriques d’un versant à l’autre en raison d’affleurements de marnes et d’argiles qui doivent leur origine au plissement des roches sédimentaires qui constituent ces versants.

Sur le versant sud du Plantaurel, le paysage est caractéristique d’un modelé karstique avec des vallées sèches, des dolines et des effondrements.

Passé le Plantaurel, le bassin s’inscrit dans les molasses du bassin aquitain. Ces formations argilo-limoneuses sont plus ou moins sableuses. Leurs épaisseurs varient entre 0,50 mètre, sur les pentes élevées, et 20 mètres, en bas de versants. Les formations alluvionnaires de la Lèze sont constituées de graves recouvertes de limons.

L'uniformité géologique du secteur est un facteur aggravant des coulées de boues et ravinements, et donc des inondations, car elle accentue la vitesse de ruissellement depuis les versants vers le fond de vallée.