dsc-0102
img-20201015-084423
img-20201015-120317
img-20201015-142553

Une vision croisée entre la gestion des risques d’inondation et l’urbanisme

jeudi 15 octobre 2020

A l’invitation du Pays Sud toulousain et du SMIVAL - Syndicat de la vallée de la Lèze, une trentaine de personnes ont participé le 15 octobre à une visite des communes de Gaillac-Toulza et Saint Sulpice sur Lèze. Pour Gérard CAPBLANQUET, Vice-président en charge de l’urbanisme, l’enjeu est de s’enrichir des expertises de tous pour aboutir à la meilleure version possible du futur SCOT. Hubert MESPLIÉ, Maire de Gaillac-Toulza, a accueilli les participants dans sa commune sévèrement sinistrée par la crue en juillet 2018 et a témoigné des difficultés rencontrées en termes d’urbanisme, d’alerte, de gestion de la crise.

L’après-midi était consacré à échanger, partager les visions sur l’articulation entre l’urbanisme et la prévention des inondations, afin de préparer le futur programme de prévention des inondations à mener à l’échelle de la vallée de la Lèze. Les attentes des participants étaient larges : apprendre les règles et les contraintes pour les nouveaux élus, comprendre les stratégies, appréhender les risques, mieux connaître le territoire, s’approprier les enjeux, passer à l’action, faire évoluer les pratiques agricoles, s’informer, coordonner les actions de l’ensemble des collectivités... Pour cela, Jean-Jacques MARTINEZ, Président du SMIVAL, invitait à prévoir le pire et à privilégier la polyvalence et la transversalité. Il rappelait qu’on peut probablement agir sur les petites et moyennes crues, mais qu’il est beaucoup plus difficile d’avoir un effet notable sur les crues majeures. Il faut donc aller vers un urbanisme maîtrisé en intégrant la réalité et en associant les citoyens.

Cet atelier a été un espace de concertation proposé dans le cadre de la mise en œuvre de l’axe 4 du PAPI d’intention 2019-2022 « Prise en compte du risque inondation dans l’urbanisme ».